Présenter son manuscrit – la mise en page

La qualité du contenu de votre ouvrage est primordiale mais sa présentation ne l’est pas moins : marges, polices et interlignes.

Les  marges doivent être de 1.5 cm à 2cm en quatre sens, l’idéal, et le plus simple, étant un réglage uniforme à 2cm.

Les polices de caractères nombreuses sur Word et Office sont à proscrire pour leur grande majorité et il vaut mieux utiliser des standards connus tels que Arial, Times ou Verdana.

Enfin, réglez l’interlignage à 1.5 de manière à aérer votre texte et à permettre des annotations à l’éditeur.

Vous qui êtes aussi lecteur, demandez-vous avant l’envoi de votre manuscrit si, sous la présentation que vous aurez adoptée, vous auriez envie de le lire.