Une bonne correction

Quoi de plus dérangeant que d’ouvrir un livre dont l’orthographe ou les coquilles entraînent au fil des pages l’esprit loin de l’univers que veut faire partager l’auteur ?

Utilisez régulièrement le correcteur d’orthographe du logiciel que vous utilisez tout au long de votre frappe. Cette astuce vous permettra d’être encore très près de votre texte lorsque vous découvrirez les erreurs commises et ainsi de les corriger plus facilement.

N’oubliez jamais que votre première faute, s’il doit en rester une,  ne doit jamais être rencontrée par l’éditeur avant que votre style, votre thème ou votre histoire l’ait convaincu de l’intérêt de sa lecture.

Nous vous conseillons de lire, lire, relire et lire encore votre manuscrit et de le faire lire, il s’agit de la meilleure manière de supprimer les coquilles qui se cachent au détour de vos phrases.

Vous pouvez également faire appel à des professionnels qui exploiteront votre manuscrit jusqu’à disparition totale des fautes.

Tout dire sans rien dévoiler

Le synopsis d’un livre est le résumé qui se trouve en 4ème de couverture. Il s’agit d’un texte de quelques lignes qui a pour but de donner au lecteur l’envie d’ouvrir l’ouvrage mais il ne faut pas en dire de trop au risque de déflorer votre sujet.

Vous pouvez l’intégrer dans votre lettre de motivation ou le joindre sur un feuillet supplémentaire. Il peut contenir un extrait de votre texte mais doit dans tous les cas plonger votre lecteur dans votre univers, dans votre atmosphère, aussi utilisez votre style, vos habitudes d’écriture. Ne soyez pas lisse mais au contraire osez montrer votre différence, celle qui fera de vous LE publié.

Présenter son manuscrit – la mise en page

La qualité du contenu de votre ouvrage est primordiale mais sa présentation ne l’est pas moins : marges, polices et interlignes.

Les  marges doivent être de 1.5 cm à 2cm en quatre sens, l’idéal, et le plus simple, étant un réglage uniforme à 2cm.

Les polices de caractères nombreuses sur Word et Office sont à proscrire pour leur grande majorité et il vaut mieux utiliser des standards connus tels que Arial, Times ou Verdana.

Enfin, réglez l’interlignage à 1.5 de manière à aérer votre texte et à permettre des annotations à l’éditeur.

Vous qui êtes aussi lecteur, demandez-vous avant l’envoi de votre manuscrit si, sous la présentation que vous aurez adoptée, vous auriez envie de le lire.

Comment se faire lire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Savez-vous que les livres publiés représentent seulement 5 % des manuscrits adressés aux professionnels de l’édition ? (voir nos conseils de présentation) Il faut donc être le mieux armé possible pour se présenter aux portes des éditeurs. Et la meilleure arme que nous ayons trouvée est de faire lire le travail. Tout d’abord à la famille proche, mais elle n’est jamais totalement impartiale. Ensuite aux amis, mais là aussi le risque d’être flatté est important. Il faut donc élargir le lectorat et proposer la lecture de votre livre à des inconnus, pour recevoir des avis objectifs.

De nombreux sites proposent la relecture par des lecteurs professionnels, dont l’avis n’est évidemment pas à remettre en question. Mais ils lisent avec un œil et un esprit acérés, qui ne sont pas ceux des lecteurs habituels.

Le lecteur est multiple : homme ou femme, de toutes origines et de toutes sensibilités. Il aime particulièrement un genre de littérature, même s’il peut lire de nombreux ouvrages différents. Le professionnel s’intéresse à toutes les formes d’écritures, qu’il aborde sous un angle qui n’est pas celui de la ménagère assise sur son canapé ou de l’employé bousculé dans le métro parisien.

Les lecteurs de notre Comité de Lecture sont tout ceci à la fois : critiques, passionnés, encourageants ou déstabilisants, lisant ce qu’ils apprécient et dans leurs conditions habituelles.

Notre agence propose ainsi une évaluation détaillée et scrupuleuse de votre texte. Nous y passerons en revue tous les éléments de celui-ci : de l’histoire que vous racontez à votre orthographe, du style que vous utilisez aux dialogues, de la cohérence de vos personnages aux redites.

Grâce à ce moyen rapide et peu coûteux, vous saurez ce que vaut véritablement votre travail.

 Lien pour téléchargement de l’ebook

Télécharger

 Recevez notre guide « Devenir écrivain édité »

 [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]